Derniers billets

12 Juil

Maison MASSE, Éditeur de goût

Entreprise familiale depuis 4 générations, la Maison Masse dédie ses produits aux professionnels : métiers de bouche, artisans et épiceries fines.

La Maison Masse place l’humain au cœur de son métier et est en permanence attentive aux besoins de ses clients, ce qui l’a amené à évoluer vers un deuxième Métier : Editeur de goût.

Editeur : pour révéler le talents des artisans engagés et respectueux des cycles naturels qui leur confient leur production.
Éditeur de goût : l’expression de la découverte et de la diversité du goût, leur passion, à travers l’Europe.

L’huile d’olive 18:1 créée par Alexis Muñoz, est leur coup de coeur de cet été ! À retrouver auprès de tous vos interlocuteurs de la Maison Masse

www.maison-masse.com

29 Juin

ELLE : Tout ce qui nous a rendu heureux cette semaine !

L’Huile d’olive des Chefs 18:1 était dans la sélection de Nathalie Dupuis & Olivia de Lamberterie, dans le journal ELLE de cette semaine !

L’OR LIQUIDE
« On va en acheter des litres cet été, alors autant ne pas se tromper ! L’huile d’olive d’Alexis Muñoz est millésimée… À consommer sans modération ! »

Nos huiles d’olive 18:1 à retrouver chez nos Ambassadeurs officiels Epiceries Fine en France ou bien à shoper d’urgence sur notre boutique en ligne !

21 Juin

À l’écoute ! Alexis Muñoz sur France Culture

L’huile d’olive dans tous ses états en compagnie d’Alexis Munoz, élaïologue et producteur, Julia Sammut, Epicerie L’Idéal à Marseille et Emmanuelle Dechelette, sommelière en huile d’olive. « Les Bonnes choses » – France Culture

« Dans mon métier de producteur, je presse des olives, je suis évidemment amené aussi à les déguster. Je fais tout ce que j’aime faire, je vis dans cette poésie de l’olive. Je n’envisage pas mon métier de production sans planter des arbres ; on n’est pas obligés de le faire mais j’aime tellement ce monde que je me laisse aller à planter des arbres, à accompagner des gens qui veulent en planter aussi. Tout me plait dans cette profession. »

L’olive est un fruit, et ce fruit, dès lors que vous le cueillez d’un arbre, il s’oxyde. Dans la mesure où il s’oxyde, vous devez aller très vite entre la récolte et le broyage. Je fais des huiles d’olive monovariétales parce que j’ai la conviction de pouvoir amener un jus de fruit avec une typicité – c’est-à-dire le caractère de l’olive, de la variété, son goût, son arôme principal. Je ne fais pas de mélanges d’olives parce que je ne veux pas standardiser.

10 Juin

Alexis Muñoz, l’entrepreneur des oliviers

Elaïologue, expert de l’huile d’olive, Alexis Muñoz, répond aux questions de Claire-Agnès Gueutin, dans le cadre d’une interview pour Éditions Contenta. Entrepreneur passionné il s’est lancé comme mission de planter des oliviers en France et produire de l’huile de qualité au prix juste !

Interview à retrouver dans son intégralité ICI.

D’où vient ta passion pour l’huile d’olive ?

Franco-espagnol, j’ai grandi dans une famille espagnole avec une grand-mère exceptionnelle, très bonne cuisinière, qui avait de l’huile d’olive tout le temps avec elle. L’huile d’olive fait partie des ingrédients que j’ai toujours vu à côté de moi. C’est un produit fascinant, par sa texture, sa couleur, sa transparence. Quand il sort pressé, il sort vert fluo  !

J’aime aussi son caractère social : que tu sois un pauvre paysan ou un richissime, tu as de l’huile d’olive chez toi. Le paysan peut même avoir une meilleure huile que la personne très riche. L’huile d’olive est accessible à tous !

La bonne huile d’olive n’est pas forcément chère.

Quelle est la mission de ta société ?

J’interviens sur toute la chaîne de production de l’huile d’olive, de la terre jusqu’à la cuisine. Je suis Élaïologue, c’est-à-dire que je travaille à 360° : le choix du terrain propice à la culture des oliviers, la plantation d’oliviers, le choix du moulin, le choix de la technique de broyage, l’ingénierie du moulin, la production de l’huile, la vente de l’huile aux grands chefs et maintenant la vente de l’huile d’olive aux particuliers. Je ne peux pas imaginer ne faire qu’une partie du travail. Je suis engagé avec la terre autant qu’avec les cuisiniers, j’utilise mes connaissances accumulées depuis plus de 20 ans à travers mes rencontres, mes visites d’oliveraies et de moulins.

Pour des raisons historiques et foncières, la France produit moins de 5 % de l’huile d’olive qu’elle consomme.

Mon objectif est de donner envie aux gens, surtout aux jeunes, de planter des oliviers, d’investir dans des oliveraies.


Pour cela, j’accompagne des personnes qui veulent planter des oliviers et produire de l’huile d’olive en pilotant leur projet de A à Z. Par exemple, j’ai participé à la plantation de 100 000 oliviers près d’Uzès dans le Gard.

L’olive est un fruit d’hiver qu’on peut presser quand il est vert, donc pas encore mûr, quand il est mûr et quand il est très mûr. Donc avec une seule variété, on peut faire 3 huiles d’olive différentes !

Pour ma marque 18:1 (pour C18:1, la formule de l’acide oléique), j’ai choisi de créer des huiles d’olive avec une seule variété et deux maturités différentes. Cette huile est vendue dans un contenant respectueux du produit donc opaque pour préserver l’huile de la lumière.

Qu’est-ce qu’un entrepreneur selon toi ?

Un entrepreneur est libre, créatif, partageur et fédérateur. Il donne un sens au quotidien des personnes qui l’entourent pour qu’elles fassent de leur métier autre chose qu’une activité alimentaire.

L’entrepreneuriat est un outil d’épanouissement pour l’entrepreneur et pour ses collaborateurs. Cela me permet de créer la seule façon selon moi de laisser une trace après ma vie. Je veux laisser des arbres derrière moi pour rendre à la terre ce qu’elle nous donne.

Interview à retrouver dans son intégralité ICI.

31 Mai

Créer, Partager, Transmettre

Le temps s’est arrêté au sein de l’Institut Paul Bocuse, dans la sérénité du lieu… une équipe, un écrin gastronomique, dirigé par le Chef Davy Tissot. Ce vendredi, Alexis Muñoz est allé à la rencontre de l’équipe du Restaurant Saisons, au sein même du Château à Ecully.

Rencontrer les Chefs d’aujourd’hui et de demain, passer du temps et partager avec eux, sentir, déguster, expliquer, transmettre et surtout comprendre ce qui les motive et les anime.

Autant de choses qui permettent à Alexis Muñoz de produire des Huiles d’olive d’excellence, de proposer un ingrédient plus qu’un condiment !

20 Mai

18:1, Une huile d’olive trois étoiles

Point Presse du jour : CNEWS nous consacre aujourd’hui un article et parle de nos huiles d’olive mono-variétales !

Les produits premium d’Alexis Muñoz séduisent de plus en plus !

« Les Chefs étoilés de France et de Navarre en sont fous. Les Huiles d’olive 18:1 d’Alexis Muñoz se sont forgées, en à peine quelques années, une réputation d’exception.

Cet Elaïologue – entendre spécialiste de l’Huile – a fait le tour du monde méditerranéen de l’olive avant de lancer son exploitation. Avec un nom inspiré par la formule simplifiée de l’acide oléique, « 18:1 » est le concentré de son savoir-faire. Il y a d’abord une approche originale : alors que l’assemblage prévaut dans le milieu, Alexis Muñoz mise sur le monovariétal.

Disponible dans plusieurs dizaines d’épiceries fines et fromageries en France, ainsi que sur la boutique en ligne, l’Huile d’olive 18:1 première récolte variété Picual de Cordoue (Andalousie), se déguste simplement sur une tranche de pain avec de la fleur de sel ou bien sur vos salades d’été. Les olives cueillies encore vertes dévoilent le délicieux parfum de la feuille de tomate. »

Crédit Photo : Marie-France Nélaton

__('Menu'), 'alex')