On vous le disait dans un article précédent, il existe trois grands types d’huiles d’olive :

1/ Les huiles d’olive monovariétale : « Le Top du Top ! » 

2/ Les assemblages d’olives que sont souvent les AOC et IGP : « Le moyen Top ! »

3/ Les mélanges d’huiles d’olive : « Le pas Top du tout »

Aujourd’hui on vous parle de l’huile d’olive monovariétale. Mais en fait… Ça veut dire quoi ?!

Élaborée à partir d’une seule variété d’olive, l’huile d’olive monovariétale est loin du goût standardisé que l’on peut retrouver dans les mélanges ou les assemblages, d’olives ou d’huiles d’olive.

Le caractère, la typicité, l’élégance, la subtilité en bouche…

Il existe plus de 1 200 variétés d’olives sur la « planète Olive », dont 400 environ permettent de faire de l’huile. Il y en a pour tous les goûts !

Mais attention, pour qu’une huile d’olive soit de qualité, d’autres facteurs seront à prendre en compte :

  • Les conditions climatiques. D’une année sur l’autre, l’ensoleillement, la chaleur et la pluviométrie peuvent faire varier les goûts de l’olive (et c’est d’autant plus vrai quand on travaille en monovariétal, le millésime de l’huile d’olive).
  • Le temps écoulé entre la récolte des olives et le pressage au moulin : plus le moulin est éloigné du lieu de récolte, plus les olives se détériorent. Oxydation prématurée du fruit et du liquide.
  • La maturité de d’olive. Une même variété aura un goût totalement différent selon qu’elle soit cueillie précocement verte ou tardivement noire.

Comme pour le vin, tout est une question de goût et de palais. Il est donc important de goûter et d’éduquer ses petites papilles pour savoir quelles sont les variétés et les maturités d’olives qui vous plaisent le plus.

Notre souhait, notre ambition : faire de l’huile d’olive un ingrédient d’exception bien plus qu’un condiment !

[ Crédit photo: Anne-Emanuelle Thion ]